Laboratoire de télédétection troposphérique

Université Saint Mary’s, Halifax, Nouvelle-Écosse
Que fait l'installation

Télédétection de la composition atmosphérique au moyen de la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier.

Domaines d'expertise

Le laboratoire de télédétection troposphérique fait appel à la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (FTIR) pour caractériser la composition atmosphérique dans la couche limite planétaire à la Saint Mary’s University et sur le terrain, dans le but d’améliorer la compréhension et la prévision des processus atmosphériques. L’équipe s’intéresse aux constituants atmosphériques à l'état de traces qui jouent un rôle dans la pollution atmosphérique et le climat. Les activités de recherche comprennent l’élaboration d’instruments de télédétection à partir du sol et de satellites, ainsi que de techniques d’analyse de données (algorithmes d’extraction et théorie du problème inverse).

Services de recherche

Caractérisation de la composition chimique atmosphérique, modélisation du transport atmosphérique, développement d’instruments de télédétection, élaboration d’algorithmes d’extraction pour la télédétection.

Secteurs d'application
  • Industrie chimique
  • Technologies propres
  • Énergie (renouvelable et fossile)
  • Technologies et services de l’environnement
  • Pêches et aquaculture
  • Soins de santé et services sociaux
  • Mines, minerais et métaux
  • Industrie océanologique
  • Élaboration de politiques et Gouvernance

Nom du laboratoire spécialisé

Nom de l’équipement

Résumé de la fonction

Laboratoire de télédétection troposphérique

Système de télédétection par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier à trajectoire ouverte

Le rayonnement d’une source infrarouge est modulé par un spectromètre FTIR, transmis dans l’atmosphère sur une distance d’environ 250 m, puis réfléchi vers un détecteur près de la source. La composition atmosphérique est quantifiée au seuil des parties par milliard (ppb) grâce à la signature spectrale des constituants à l’état de traces qui absorbent le rayonnement infrarouge dans la trajectoire atmosphérique.