Laboratoire d'évaluation de la santé et d’écotoxicologie

Université de Brandon, Brandon, Manitoba
Que fait l'installation

Lutte contre les maladies parasitaires causées par les helminthes et les protozoaires; la recherche se penche sur l’effet des molécules et de l’environnement sur ces infections

Domaines d'expertise

L’Organisation mondiale de la Santé estime qu’environ 80 pour cent de la population mondiale souffre d’infections causées par un ver parasite : l’helminthe. Bien que les infections dues aux vers soient rarement mortelles pour l’être humain, elles ont des effets importants sur les AVAI (années de vie ajustée en fonction de l'incapacité), c’est-à-dire le nombre d’années de vie en bonne santé perdues en raison de décès ou d’incapacités précoces. Dans les pays les plus pauvres, ce sont les enfants qui souffrent le plus de ce problème, qui se manifeste par la malnutrition, l’anémie, les retards de croissance, les déficits cognitifs et une susceptibilité accrue à d’autres maladies. Les maladies infectieuses ont un énorme impact sur la santé humaine ainsi que sur celle des animaux importants sur le plan économique et social. Par exemple, tous les ans, en Amérique du Nord, on enregistre des pertes directes énormes en raison de la mortalité du bétail, mais il est maintenant reconnu que les infections subcliniques (ne présentant aucun signe apparent de maladie) peuvent produire des effets dévastateurs sur la productivité (on estime en effet que les pertes économiques attribuables aux infections parasitiques du bétail dépassent trois milliards de dollars par année aux États-Unis). Au Canada, de nombreuses cultures agricoles à grande échelle, comme le soya, le blé et la pomme de terre, sont détruites en raison d’infections par les helminthes transmis par le sol. Le but du programme de recherche est de contribuer à l’atténuation du fardeau des maladies causées par les helminthes parasites grâce à une meilleure compréhension de la dynamique de ces infections aussi bien à l’échelle microscopique (c’est-à-dire moléculaire : gènes et protéines) que macroscopique (environnement propice à l’établissement des parasites : paysage, présence de contaminants).

Secteurs d'application
  • Agriculture, alimentaire et sciences animales
  • Pêches et aquaculture
  • Sciences de la vie, produits pharmaceutiques et équipement médical

Nom du laboratoire spécialisé

Nom de l’équipement

Résumé de la fonction

Laboratoire d'évaluation de la  santé et d’écotoxicologie

Système aquatique de recherche de table (Aquaneering)

Système autonome se composant d’aquariums dotés de systèmes de filtrage mécaniques, chimiques et biologiques et de systèmes de stérilisation aux ultraviolets. Grâce à ce système, il est possible de faire passer de quelques heures à quelques minutes par semaine le temps nécessaire à l’entretien de centaines d’animaux.