Laboratoire d’hydrogénation à haute pression

Université de Guelph, Guelph, Ontario
Que fait l'installation

Laboratoire d’hydrogénation à haute pression antidéflagrant doté de trois réacteurs agités discontinus Hastelloy résistants à la corrosion

Domaines d'expertise
  • Catalyse homogène et hétérogène en réacteurs discontinus dans des conditions extrêmes.
  • Transformation de substrats dérivés de la biomasse (dérivés du sucre, biohuile de pyrolyse) en produits à valeur ajoutée au moyen de réactions d’hydrogénation et d’hydrodésoxygénation (HDO).
  • Analyse quantitative de mélanges réactifs complexes par chromatographie en phase gazeuse, chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse, spectrométrie infrarouge et résonance magnétique nucléaire.
  • Analyse cinétique, thermodynamique et statistique de réactions catalytiques complexes en cascade.
  • Assainissement et évaluation de résidus de bauxite (« boues rouges »).
Services de recherche
  • Réactions d’hydrogénation catalytique à l’échelle de laboratoire (volume de réaction de 25-250 ml) de températures ambiantes allant à des conditions extrêmes (jusqu’à 450 °C et 340 de pression atmosphérique d’hydrogène).
  • Échantillonnage de ces réactions selon la température et la pression.
  • Analyse quantitative et qualitative de ces échantillons.
  • Traitement et analyse (statistique) des données des résultats de ces analyses.
  • Conception d’études expérimentales.
Secteurs d'application
  • Industrie chimique
  • Technologies propres
  • Énergie (renouvelable et fossile)
  • Fabrication et transformation
  • Mines, minerais et métaux

Équipement

Fonction

Réacteurs à haute température avec fermeture à boulons, modèle Hastelloy C-276 de 100 ou 300 ml (permutables) de Parker Autoclave Engineers (3)

Les réacteurs permettent d’obtenir des réactions (d’hydrogénation) dans des conditions extrêmes, p. ex. en eau supercritique ou sous haute pression d’hydrogène.

 

Caractéristiques :

• Pression maximale de 5 000 psi.

• Anneau d’étanchéité métallique pour des températures maximales de 510 °C.

• Pompe MagneDrive évaluée à une capacité max. de 3 000 tr/min et à couple de 16 po/lb, pompe de la marque déposée Dispersimax, roulements 658RCH de la marque déposée Purebon, moteur 1/2 hp, 90 V c.c. XP, capteur de vitesse à sécurité intrinsèque.

• Les réacteurs sont munis d’un tube d’échantillon avec valve à commande pneumatique et valve de dosage manuel, d’un évent à valve manuelle et d’un tube d’injection à valve manuelle.

• Les réacteurs sont dotés d’une jauge de 7 500 psi et d’un transducteur de pression de 10 000 psi.

• Régulateurs de débit massique adaptés à la mesure de la consommation d’hydrogène dans les réactions selon la  température et la pression (max. 1 500 ± 2 psi ou 4 500 ± 5 psi).

• Commande de température par procédé de thermocouple de type K, de thermocouple externe de type K et de fournaise électrique de 120 V c.a. avec dispositif de vidange.

  • Rio Tinto ALCAN
  • Laboratoire national de Los Alamos (É.-U.)
  • Département de chimie, Université fédérale de Lavras (Brésil)
  • Institut des produits chimiques et des carburants issus de ressources alternatives (ICFAR)
  • Institut Dalian de physique-chimie (DICP) (Chine)

Titre

Hyperlien

Site Web du groupe de recherche (publications)

http://www.chemistry.uoguelph.ca/schlaf/publications.html